Cinéma Cinéma Le festival du court métrage de Bruxelles soufflera ses 20 bougies le 27 avril autour d’une riche programmation.

"Au festival, on peut assouvir sa cinéphilie ou son alcoolisme. Ou les deux à la fois !" Mercredi après-midi, la malicieuse Céline Masset donnait le ton du 20e Festival du court métrage de Bruxelles, qui se déroulera du 27 avril au 7 mai prochains. Cette édition anniversaire sera en effet des plus festives, avec ses chapiteaux installés places Fernand Cocq et Flagey, pour prolonger la discussion après la séance autour d’un verre…

Cet anniversaire sera évidemment l’occasion pour le festival de faire son bilan, lors de six séances rétrospectives qui remontreront quelques-uns des innombrables films qui ont émaillé ces deux décennies d’existence. Le 27 avril à Flagey, la cérémonie d’ouverture sera ainsi consacrée au "Best du Best". L’occasion de revoir des perles comme "Le Signaleur" (1997) de Benoît Mariage, l’absurde "Welkom" (2013) de Pablo Munoz Gomez (en photo ci-dessous) ou encore l’hilarant "Ceci n’est pas un film de cow-boys" (2012) de Benjamin Parent.

© BSFF

Les stars du festival

Ces programmes "best of" permettront aussi de retrouver quelques personnalités qui ont honoré le festival de leur présence depuis 1998. Lors de la première édition, le jury était ainsi constitué - excusez du peu - de Jaco Van Dormael, Alain Berliner, Gérard Corbiau et Benoît Mariage. L’année suivante, Bouli Lanners présentait son premier film, "Travellinckx", tandis que Marion Hänsel devenait la marraine du festival. En 2000, très émue, une jeune comédienne recevait son tout premier prix d’interprétation des mains de Frédéric Fonteyne, Laurence Bibot et Harry Cleven, une certaine… Cécile de France. Depuis, de nombreux futurs grands noms du cinéma belge ont fait leurs débuts au festival du court métrage. Que l’on pense à Joachim Lafosse, Michael Roskam, Nicolas Provost, Mathieu Donck ou Nabil Ben Yadir.

© BSFF

Plus de 300 films à déguster

Mais le Festival du court métrage n’aura pas que les yeux rivés dans le rétroviseur. Il proposera au public bruxellois de découvrir des centaines de films inédits, réunis en compétitions internationale, nationale et Next Generation (pour les films d’écoles) et en divers programmes thématiques. Avec, entre autres, des focus sur le cinéma britannique et latino. Sans oublier l’immanquable "Nuit du court" (doublée de la Soirée des 20 ans, le 29 avril à Flagey) ou les désormais traditionnelles séances gratuites en plein air au Mont-des-Arts, les 3, 4, 5 et 6 mai. Qu’on se rassure, là aussi, le festival a prévu une buvette pour désaltérer son public !

© BSFF

Du 27/4 au 7/5 à Flagey, Bozar, Vendôme… Séances : 6€. Nuit du court : 13 € (10€ sur place). Pass : 30€ (25€ en prévente).
Une soirée "Best of" sera ensuite en tournée en Wallonie à Mons, Namur, Grey-Doiceau, Charleroi, Liège, Tournai et Comines.
Rens. : www.bsff.be.