Cinéma Lundi, la Berlinale a enfin connu son premier choc avec la présentation en Compétition d’ Utøya 22. juli, accueilli à l’issue de la projection de presse par des applaudissements et… des huées.

Impossible en tout cas de rester indifférent face au 6e film d’Erik Poppe. Découvert en 2004 avec "Hawaii, Oslo", le cinéaste norvégien retrace ici la tuerie de l’île d’Utoya du 22 juillet 2011, où le militant néonazi Anders Behring Breivik avait ôté la vie à 77 participants à un camp d’été.

(...)