Cinéma

Aux Etats-Unis, le spring break (équivalent des vacances de Carnaval) est une institution. Et que font les étudiants pendant une semaine ? Ils mettent le cap vers Cancun au Mexique pour décompresser, bref faire la fête, boire, draguer… La très sage Olivia (Lucy Hale) se laisse convaincre par sa meilleure amie Markie (Violett Beane) de l’accompagner pour leur dernier spring break ensemble, avant que leurs routes ne se séparent. Le dernier soir, la petite bande accepte de suivre un jeune type dans une ancienne mission en ruines. Là, il leur propose une partie d’action ou vérité. Laquelle tourne mal quand ils découvrent que le jeu ne s’arrête pas, même après leur retour aux Etats-Unis. Les règles sont simples : si l’on ne dit pas la vérité ou que l’on n’exécute pas l’action exigée par un esprit maléfique, on meurt. Le compte à rebours est lancé…

Un manque cruel de talent

Un zeste de film de collège, une grosse pincée de "Ring" et une bonne part d’absence de talent. Tels sont les ingrédients de ce film d’horreur totalement bâclé, dernière production de Blumhouse Productions qui, depuis le tournant des années 2000, a pourtant su donner un coup de fouet au fantastique et s’est même aventuré vers des productions plus ambitieuses, avec des films comme "Whiplash" de Damien Chazelle, "Split" de M. Night Shyamalan ou "Get Out" de Jordan Peele. Surfant sur l’immense succès de sa saga "Paranormal Activity", le studio s’est, ceci dit, surtout spécialisé dans les films d’exploitation à petits budgets ciblant le public adolescent. Après avoir adapté le jeu "Ouija" en 2016, c’est au tour d’"Action ou vérité" de se voir décliner en version horrifique par Jeff Wadlow (découvert avec "Kick-Ass 2"). Celui-ci ne se soucie guère de cohérence et se contente du service minimum pour jouer avec les nerfs de ses deux jolies starlettes, Lucy Hale et Violett Beane, découvertes à la télé respectivement dans "Pretty Little Liars" et "The Flash"…

Réalisation : Jeff Wadlow. Scénario : Michael Reisz. Avec Lucy Hale, Violett Beane, Tyler Posey, Sophia Ali… 1h40.