Cinéma Cinematek propose une rétrospective exceptionnelle et gratuite de l’œuvre invisible du maître japonais.

Pour certains, l’été 2016 fut celui d’Ozu avec la découverte de sept films du maître japonais restaurés avec soin et projetés à Flagey avant d’être réunis dans un coffret DVD.

L’automne 2017 sera peut-être celui de Mikio Naruse. Entre ces deux géants du cinéma nippon, les points communs abondent. A commencer par le fait que ces deux cinéastes étaient vénérés dans leur pays et totalement inconnus hors de leurs frontières.

Ce sont des rétrospectives organisées par les festivals de Locarno et de San Sebastian qui ont révélé Mikio Naruse aux cinéphiles du monde entier, bien longtemps après sa mort en 1969. Toutefois, son œuvre est resté quasi invisible. Il existe bien quelques DVD, mais pas toujours faciles à obtenir. Aussi, il ne faut absolument pas laisser passer l’opportunité offerte par Cinematek de découvrir ce maître du cinéma japonais. Et à peu de frais, c’est gratuit. Les copies sont la propriété de la Japan Foundation qui accepte de les diffuser à la condition que les séances soient gratuites.