Cinéma

In the Valley of Elah

1 CD Varese Sarabande

Quand on pense à ce film de Paul Haggis qui raconte l'enquête d'un père sur la mort de son fils de retour d'Irak, qui raconte le voyage d'un homme jusqu'au bout de lui-même, on se souvient d'un corps calciné, du visage de marbre en train de se fissurer de Tommy Lee Jones, du drapeau américain hissé à l'envers, mais pas de la musique. Y avait-il de la musique tant le silence donnait de force à l'image ? En fait, c'est la qualité du score qui donne tant de relief au silence. Ce mixage de cordes et d'électronique imprime discrètement, secrètement, une sorte de pulsation organique tout en ouvrant la porte à une émotion retenue, dépourvue de sentimentalisme. Paul Haggis a trouvé en Mark Isham, qui avait déjà composé le soundtrack de "Crash", un collaborateur capable de traduire ses intentions et d'offrir un contrepoint idéal aux images. Dépouillée, la partition ne livre pas à la première écoute toute sa beauté grave, sa tristesse profonde. (F. Ds)