Cinéma Le nouveau film Disney Nature milite pour l'avenir de la planète dans le sillage des poissons et des dauphins.

Blue, jeune dauphin inexpérimenté, doit apprendre la survie en haute mer dans le sillage de sa mère. C’est lui qui sert de guide à ce documentaire aux images impressionnantes. Splendeur des coraux et beauté des images aquatiques, mammifères stars et créatures bizarres : le nouveau film de la branche Disney Nature produit invariablement l’émerveillement lorsqu’on le découvre.

Sans surprise, il a été plébiscité par le public majoritairement scolaire qui l’a découvert en avant-première, en mars dernier lors du Festival de Valenciennes. Il faut dire que son message de préservation des habitants des mers et des océans s’adresse à tous mais parie principalement sur la prise de conscience des jeunes générations.


On y suit des dauphins, bien sûr, et la caméra qui ne les lâche pratiquement pas d’une nageoire permet de découvrir quelques-uns des secrets de leur technique de chasse. Viennent ensuite les requins et les imposantes baleines à bosse, extraordinairement mobiles lorsqu’il s’agit d’entamer leur parade nuptiale. Le commentaire, dit par la comédienne Cécile de France, est parfois trop présent et cultive un anthropomorphisme certain mais il faut bien reconnaître que le film nous en jette plein les mirettes et devrait séduire un large public, particulièrement les plus jeunes d’entre nous.

La lente et patiente immersion réalisée par l’équipe de plongeurs emmenés par Keith Scholey, ancien zoologue spécialisé dans les films animaliers, leur a permis de capturer des images inédites, souvent somptueuses et d’une précision exemplaire de la vie sous les mers.

Grâce à diverses technologies de pointe et à des équipes surentraînées, le documentaire part à la rencontre de "personnages" extraordinaires comme la squille multicolore, capable de percevoir une gamme quasiment infinie de couleurs, ou les poissons perroquets à bosse.

Pointant les menaces qui pèsent sur l’océan - la moitié de la vie marine sera perdue d’ici 40 ans si rien n’est fait - Blue se fait l’ambassadeur et le porte-parole des splendeurs de la mer pour mieux nous rappeler notre responsabilité en tant qu’habitants de la terre, à la fois voisins les plus proches et les plus menaçants.

Réalisation : Keith Scholey et Alastair Fothergill. Avec la voix de Cécile de France. 1 h 18.

© IPM