Cinéma La Bruxelloise Nawell Madani met en scène son parcours, des Marolles à Paris.

Star chez les plus jeunes et sur les réseaux sociaux (avec près de 500 000 abonnés sur Instagram !) depuis son passage éclair par le "Jamel Comedy Club" - dont elle sera la première femme à intégrer la troupe en 2012 -, la Belge Nawell Madani se tourne désormais vers le cinéma. On l’a vue il y a quelques mois à l’affiche du pathétique "Alibi.com" de Philippe Lacheau. On retrouve la jeune humoriste belge d’origine algérienne à l’affiche d’un film sous forme d’autobiographie, qu’elle co-réalise avec Ludovic Colbeau-Justin.

Bon, à l’écran, elle s’appelle Lila et passe par la case prison. Mais sinon tout y est : la petite fille fan de hip hop, le père chauffeur de taxi à Bruxelles, la brûlure au troisième degré quand elle était gamine, l’adolescence façon garçon manqué, l’envie de percer dans la danse, avant de se tourner vers le stand up puis le one-woman-show…

Tout y est à tel point qu’on se demande pourquoi utiliser des clés dont les cadenas sont aussi énormes - pas difficile de deviner en effet derrière le "Stand Up Show" le "Jamel Comedy Club"… Sans doute parce que le portrait qu’elle dresse du petit milieu des humoristes black-blanc-beur n’est guère reluisant. Reste que cela déforce quand même un peu le propos…

Car si ce n’est pas une autobiographie de Nawell Madani, qu’est-ce que le film ? Sans doute le caprice d’une jeune femme qui s’aime beaucoup pour nous imposer ainsi, pendant plus d’une heure et demie, le récit de son parcours façon star de la téléréalité. Tout cela manque sacrément de recul pour offrir un quelconque intérêt…


© IPM
Réalisation : Ludovic Colbeau-Justin&Nawell Madani. Photographie : Thomas Lerebour. Avec Nawell Madani, François Berléand… 1 h 43.