Festival de Cannes

Les organisateurs du Festival, qui fête son 70e anniversaire, ont dévoilé ce jeudi la sélection des films projetés sur la Croisette du 17 au 28 mai.

La coproduction belge de Scope Pictures "L'Amant double" de François Ozon fait partie des 18 films retenus en compétition officielle pour la 70e édition du Festival de Cannes, qui se tiendra du 17 au 28 mai dans la ville côtière française, a annoncé jeudi Thierry Frémaux, délégué général du festival.

"L'Amant double" raconte l'histoire de Chloé, une jeune femme fragile et dépressive, qui entreprend une psychothérapie et tombe amoureuse de son psy. Quelques mois plus tard, ils s'installent ensemble mais elle découvre que son amant lui a caché une partie de son identité. Le long métrage met notamment en scène Marine Vacth, Jérémie Rénier et Jacqueline Bisset.

A noter que "L'Amant double" ne sera pas la seule coproduction belge en lice puisque "Rodin" de Jacques Doillon et "Loveless" d'Andrey Zvyagintsev font également partie des 18 films retenus en compétition officielle. Le long métrage "Rodin" est notamment coproduit par Artémis Productions, la RTBF et Voo/Be tv. Comme son titre l'indique, le film se penche sur une célèbre figure de l'histoire de l'art, à savoir le sculpteur français Auguste Rodin. Porté par Vincent Lindon, le film met également en scène Izïa Higelin et Séverine Caneele. Le biopic de Jacques Doillon se concentre sur les années 1880 qu'Auguste Rodin a passées à Paris et sa passion avec la sculptrice et artiste-peintre Camille Claudel.

Le long métrage "Loveless" est pour sa part coproduit par la société des frères Dardenne "Les Films du Fleuve" ainsi que par "Arte France Cinéma". Habitués de Cannes, Jean-Pierre et Luc Dardenne avaient présenté en 2016 à Cannes le long métrage "La fille inconnue", qui faisait partie des 20 films retenus en compétition officielle. Ils étaient également représentés dans quatre autres films de la sélection officielle via leur société de production à savoir "Moi, Daniel Blake" de Ken Loach, en compétition, de même que "Baccalauréat" du Roumain Cristian Mungiu. Ils étaient également mis en lumière dans la section 'Un Certain Regard' avec "Pericle il nero" de l'Italien Stefano Mordini et "La Danseuse" de Stéphanie Di Giusto, avec le Belge François Damiens et la Française Mélanie Thierry.

Outre les deux Palmes d'Or pour "Rosetta" en 1999 et "L'Enfant" en 2005, les frères ont cumulé quatre des distinctions possibles dans ce festival: Prix d'interprétation féminine pour Emilie Dequenne dans "Rosetta", Prix d'interprétation masculine pour Olivier Gourmet dans "Le fils" (2002), Prix du Scénario pour "Le silence de Lorna" (2008) et Grand prix pour "Le Gamin au vélo" (2011).

18 films en compétition dont ceux de Haneke, Ozon et S.Coppola

Dix-huit films ont été retenus à ce stade dans la compétition du Festival de Cannes, dont "Happy End" de l'Autrichien Michael Haneke, "Les Proies" de l'Américaine Sofia Coppola, "Rodin" du Français Jacques Doillon et "L'Amant double" de François Ozon, ont annoncé jeudi les organisateurs.

L'Américain Todd Haynes avec "Wonderstruck", les Français Michel Hazanavicius avec "Le Redoutable" et Robin Campillo avec "120 battements par minute", le Coréen Bong Joon-Ho avec "Okja", le Germano-Turc Fatih Akin pour "In the Fade" et le Russe Andreï Zviaguintsev pour "Loveless" seront également en lice pour la Palme d'or.

Les acteurs américains Joaquin Phoenix, Colin Farrell, Julianne Moore, Kirsten Dunst et Elle Fanning, la star australienne Nicole Kidman, anglaise Robert Pattinson ou les Français Vincent Lindon, Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant, Louis Garrel et Adèle Haenel fouleront le tapis rouge.

Hors compétition, la réalisatrice française Agnès Varda et le plasticien JR présenteront "Visages, villages", tandis que Raymond Depardon montrera en séance spéciale son documentaire "12 jours" sur l'internement d'office, Claude Lanzmann "Napalm" sur la Corée du Nord et Al Gore son nouveau film sur le climat, "An Inconvenient Sequel".

"Nous sommes dans une séquence politique" en France avec l'élection présidentielle, qui se tiendra juste avant Cannes, a souligné le président du Festival Pierre Lescure, lors de la conférence de presse. "Ce festival, on espère bien qu'il soit une respiration qui va permettre de ne parler que de cinéma", mais "Cannes ne peut ignorer la politique".

Concernant la sécurité, il a souligné que "nous sommes et nous restons sous le régime de l'état d'urgence" et que "le même dispositif que l'année dernière sera en place" toute au long du Festival qui se déroulera du 17 au 28 mai.


La sélection complète

En compétition:

NELYUBOV (LOVELESS) de Andrey Zvyagintsev

GOOD TIME de Benny SAFDIE & Josh Safdie

YOU WERE NEVER REALLY HERE de Lynne Ramsay

L’AMANT DOUBLE de François Ozon

JUPITER’S MOON de Kornél Mandruczo

A GENTLE CREATURE de Sergei Loznitsa

THE KILLING OF A SACRED DEER (MISE À MORT DU CERF SACRÉ) de Yorgos Lanthimos

HIKARI (RADIANCE) de Naomi Kawase

GEU-HU (THE DAY AFTER) de Hong Sangsoo

LE REDOUTABLE de Michel Hazanavicius

WONDERSTRUCK de Todd Haynes

HAPPY END de Michael Haneke

RODIN de Jacques Doillon

THE BEGUILED de Sofia Coppola

120 BATTEMENTS PAR MINUTE de Robin Campillo

OKJA de BONG Joon-Ho

THE MEYEROWITZ STORIES de Noah Baumbach

AUS DEM NICHTS (IN THE FADE) de Fatih Akin


Un certain regard:

BARBARA de Mathieu Amalric

L’ATELIER de Laurent Cantet

AALA KAF IFRIT (LA BELLE ET LA MEUTE / BEAUTY AND THE DOGS) de Kaouther Ben Hania

TESNOTA (ÉTROITESSE / CLOSENESS) de Kantemir Balagov

LA NOVIA DEL DESIERTO (LA FIANCÉE DU DESERT / THE DESERT BRIDE) de Cecilia Atan & Valeria Pivato

LAS HIJAS DE ABRIL (LES FILLES D’AVRIL / APRIL’S DAUGHTER) de Michel Franco

FORTUNATA (LUCKY) de Sergio Castellitto

WESTERN de Valeska Grisebach

POSOKI (DIRECTIONS) de Stephan Komandarev

OUT de Gyorgy Kristof

SANPO SURU SHINRYAKUSHA (BEFORE WE VANISH) de Kurosawa Kiyoshi

EN ATTENDANT LES HIRONDELLES (THE NATURE OF TIME) de Karim Moussaoui

LERD (DREGS) de Mohammad Rasoulof

JEUNE FEMME de Léonor Serraille

WIND RIVER de Taylor Sheridan

APRÈS LA GUERRE (AFTER THE WAR) de Annarita Zambrano


Hors compétition:

LES FANTÔMES D’ISMAËL de Arnaud Desplechin, film d'ouverture

MUGEN NON JŪNIN (BLADE OF THE IMMORTAL) de Miike Takashi

HOW TO TALK TO GIRLS AT PARTIES de John Cameron Mitchell

VISAGES, VILLAGES de Agnès Varda & JR


Séances spéciales (Hors compétition)

SEA SORROW de Vanessa Redgrave

DEMONS IN PARADISE de Jude Ratman

NAPALM de Claude Lanzmann

PROMISED LAND de Eugene Jarecki

KEUL-LE-EO-UI KA-ME-LA (CLAIR'S CAMERA) de Hong Sangsoo

THEY de Anahita Ghazvinizadeh

2 JOURS de Raymond Depardon

AN INCONVENIENT SEQUEL de Bonni Cohen & Jon Shenk


Séances de minuit (Hors compétition):

PRAYER BEFORE DAWN de Jean-Stéphane Sauvaire

BULHANDANG (THE MERCILESS) de Byun Sung-Hyun

AK-NYEO (THE VILLAINESS) de Jung Byung-Gil


Evénements Cannes 70:

COME SWIM de Kristen Stewart

24 FRAMES de Abbas Kiarostami

Deux épisodes de TWIN PEAKS de David Lynch


Les séries à l'honneur au Festival de Cannes avec Jane Campion et David Lynch

Le 70e Festival de Cannes mettra à l'honneur les séries avec la présentation de la deuxième saison de "Top Of The Lake" de Jane Campion et de deux épisodes de la troisième saison très attendue de "Twin Peaks" de David Lynch, a annoncé jeudi son délégué général Thierry Frémaux. La réalisatrice néo-zélandaise, Jane Campion, seule femme à avoir remporté la Palme d'or en 1993 avec "La leçon de piano", présentera sur la Croisette l'intégralité du "deuxième volet" de sa série créée en 2013, a indiqué M. Frémaux.

La première saison de ce drame policier avait été largement saluée dans les festivals et maintes fois nominée notamment aux Golden Globes et Emmy Awards. Un Golden Globe pour la meilleure actrice dans une série avait été décerné en 2014 à Elisabeth Moss, dans le rôle de son enquêtrice Robin Griffin.

Le réalisateur américain David Lynch, Palme d'or en 1990 avec "Sailor et Lula", présentera pour sa part deux épisodes de la saison 3 de sa série culte "Twin Peaks", plus de 25 ans après le deuxième volet.

Les trente premiers épisodes de "Mystères à Twin Peaks" avaient été diffusés en 1990 et 1991. Le programme est souvent considéré comme pionnier dans la naissance d'une nouvelle génération de séries, avec davantage de moyens et d'ambition narrative. Il avait reçu trois Golden Globes en 1991, dont celui de meilleure série dramatique et de meilleur acteur pour l'acteur Kyle MacLachlan.

Après avoir annoncé, initialement, qu'il ne réaliserait pas les nouveaux épisodes, principalement en raison d'un différend financier, David Lynch a finalement changé d'avis et repris les rênes de cette série policière aux accents surréalistes et surnaturels. Le premier des 18 épisodes sera diffusé le 21 mai sur la chaîne câblée américaine Showtime.

Interrogé sur le développement des séries, Thierry Frémaux a écarté l'idée d'une section spécialisée sur les séries à Cannes.

"C'est parce que ces deux séries sont signées Lynch et Campion que nous montrons leurs films, c'est une façon de donner des nouvelles de quelques cinéastes qui nous sont chers", a souligné le délégué général.