Festival de Cannes

"Paul est là", une œuvre réalisée par la franco-costaricaine Valentina Maurel pour l'Institut Supérieur des Arts (INSAS), a remporté vendredi fin de journée le Premier Prix de la sélection Cinéfondation, réservée aux créations d'écoles de cinéma du monde entier. Doté d'un montant de 15.000 euros, cette récompense garantit également au lauréat la présence de son premier long métrage au Festival de Cannes.

Film de fin d'études de Valentina Maurel, "Paul est là" raconte l'histoire d'un retour en arrière, comme un fantôme inopportun qui sonne à la porte. D'une durée de 24 minutes, il a été produit avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Après avoir vécu au Costa Rica, Valentina Maurel étudie le cinéma en France. A l'issue d'un bref passage par l'université à Paris, elle s'installe à Bruxelles pour suivre une formation plus technique à la Haute Ecole Libre de Bruxelles (ancienne Inraci) et obtenir ensuite un master en réalisation à l'Insas, rappelle Wallonie Bruxelles Images dans un communiqué.

Le jury de la Cinéfondation et des courts métrages a décerné trois prix lors d'une cérémonie organisée dans la salle Buñuel, avant la projection des films primés.

Présidé par le Roumain Cristian Mungiu, réalisateur entre autres de "Baccalauréat", long métrage coproduit par la société des frères Dardenne "Les Films du Fleuve" et sorti en 2016, le jury était également composé de l'actrice française Clotilde Hesme, de la réalisatrice, scénariste et productrice grecque Athina Rachel Tsangari, du cinéaste et scénariste américain Barry Jenkins et du réalisateur singapourien Eric Khoo.

Seize films, quatorze fictions et deux animations issus de quatorze pays sur trois continents, avaient été retenus pour la 20e édition de la Sélection Cinéfondation parmi les 2.600 proposés provenant de 626 écoles de cinéma dans le monde.