Festival de Cannes Quand une comédienne raconte son pays, l’Iran, et la beauté amère de l’exil.

Musicienne, Golshifteh Farahani arrive par hasard dans le cinéma à l’âge de 14 ans. Elle multiplie les films, accumule les prix, devient rapidement une star dont la notoriété dépasse les frontières, atteint même Ridley Scott qui la veut dans "Mensonge d’Etat". Elle n’a pas 25 ans, ne rêve pas d’Hollywood, mais elle accepte et les ennuis commencent.

(...)