Festival de Cannes

"Juste la fin du monde" et "préjudice" d'Antoine Cuypers sont des films frères, ils ont la même mère: Nathalie Baye. Pour les jurés de George Miller, l'heure du choix va sonner. Premiers prix à la Quinzaine des Réalisateurs.

Le spectateur belge sera frappé en découvrant "Juste la fin du monde" de Xavier Dolan : c’est le même dispositif que "Préjudice" de notre compatriote Antoine Cuypers. Dans les deux cas, il s’agit de retrouvailles, dans la maison familiale, par un bel après-midi ensoleillé, autour d’un repas. Soit un huis clos qui se tend autour d’un frère, prodigue chez Dolan, de retour après douze ans d’absence, "différent" chez Cuypers lequel interroge la limite de la "normalité". Ces deux films sont frères car ils ont la même mère : Nathalie Baye. "Je l’avais dit à Antoine , sourit l’actrice toujours aussi chaleureuse . Et d’ailleurs, Antoine avait pensé à moi pour jouer la mère en me voyant dans "Laurence anyways" de Xavier Dolan. Les films sont différents, mais c’est un repas de famille dans les deux cas, le temps d’un après-midi." Entretien.

(...)