Cinéma

Le 2 mars, le réalisateur belge, Stephan Streker partira en voyage de "Noces" à Paris. En effet, son film a été retenu par l’académie des César dans la catégorie "meilleur film étranger". Ses rivaux s’appellent Christopher Nolan, (Dunkerque), Andreï Zviaguintsev (Loveless), Ruben Östlund (The Square, Palme d’or) ou encore Damien Chazelle (La La Land). Comme on dit en sport, l’important est de participer, et en cette prestigieuse compagnie, c’est déjà une consécration pour Stephan Streker. Ou une consolation, s’il ne devait concrétiser aucune de ses 8 nominations aux Magritte du 3 février.

Une nomination qui fera chaud au cœur des Carolos est celle Zombillenium d’Arthur de Pins et Alexis Ducord. La production est française mais l’album fut édité par Dupuis et son animation réalisée par DreamWall avec quantité d’animateurs locaux. Comme chaque année, la costumière Pascaline Chavanne et le chef op’ Christophe Beaucarne font partie des nommés. La particularité de 2018, c’est qu’ils le sont pour le même film Barbara. En revanche, c’est une année "sans" du côté de nos comédiens.

Un menu six services

120 battements par minute, Au revoir là-haut, Le sens de la fête, Grave, Barbara et Petit paysan sont les six films qui se détachent des nominations 2018. Soit un film historique engagé, une adaptation burlesque d’un Goncourt culte, une savoureuse comédie, un film de genre limite gore, un biopic poétique et un thriller paysan ; il y a en a pour tous les goûts.

Dans "Barbara", Jeanne Balibar réalise le tour de force d’être elle-même et la chanteuse, une performance digne du César de la meilleure actrice. En embuscade, on voit Juliette Binoche (Un beau soleil intérieur), Emmanuelle Devos (Numéro Une), Marina Foïs (L’atelier), Karine Viard (Jalouse), Charlotte Gainsbourg (La Promesse de l’aube) et Doria Tillier, révélation de "Mr et Mme Adelman".

Côté messieurs, Louis Garrel réussit l’impossible en incarnant Godard dans "Le Redoutable", ça mérite un César. Mais il trouvera sur sa route un grand Bacri qui a "Le sens de la fête", Daniel Auteuil avec du "brio", Albert Dupontel toujours "Au revoir là-haut", Guillaume Canet très "Rock’n Roll" et Swan Arlaud, la révélation de "Petit paysan".

Parmi les catégories les plus stimulantes, on pointera celle du "premier film" où deux femmes Julia Ducournau (Grave) et Léonor Serraille (Jeune femme) affrontent trois hommes : Nicolas Bedos (Mr et Mme Adelman), Hubert Charuel (Petit paysan) et Grand corps malade (Patients).

La catégorie documentaire est exceptionnelle avec 12 jours de Raymond Depardon, A voix haute de Stéphane de Freitas, Carré 35 (sorti ce mercredi en Belgique) d’Eric Caravaca, I am not your negro" de Raoul Peck. Mais Agnès Varda devrait mettre tout le monde d’accord aves Visages Villages.

Un César du public fera son apparition à l’occasion de cette 43e édition présentée par Manu Payet. Il sera attribué au film ayant fait le plus d’entrées. C’est biloute qui va enfin l’avoir son césar.


Meilleur film:

"120 battements par minute" de Robin Campillo

"Au revoir là-haut" d'Albert Dupontel

"Barbara" de Mathieu Amalric

"Le brio" d'Yvan Attal

"Patients" de Grand Corps Malade et Mehdi Idir

"Petit paysan" d'Hubert Charuel

"Le sens de la fête" d'Eric Toledano et Olivier Nakache

Meilleur réalisateur:

Robin Campillo pour "120 battements par minute"

Albert Dupontel pour "Au revoir là-haut"

Mathieu Amalric pour "Barbara"

Julia Ducournau pour "Grave"

Hubert Charuel pour "Petit paysan"

Michel Hazanavicius pour "Le redoutable"

Eric Toledano et Olivier Nakache pour "Le sens de la fête"

Meilleure actrice:

Jeanne Balibar dans "Barbara"

Juliette Binoche dans "Un beau soleil intérieur"

Emmanuelle Devos dans "Numéro une"

Marina Foïs dans "L'atelier"

Charlotte Gainsbourg dans "La promesse de l'aube"

Doria Tillier dans "Monsieur et Madame Adelman"

Karine Viard dans "Jalouse"

Meilleur acteur:

Swann Arlaud dans "Petit paysan"

Daniel Auteuil dans "Le brio"

Jean-Pierre Bacri dans "Le sens de la fête"

Guillaume Canet dans "Rock'n roll"

Albert Dupontel dans "Au revoir là-haut"

Louis Garrel dans "Le redoutable"

Reda Kateb dans "Django"

Meilleure actrice dans un second rôle:

Laure Calamy dans "Ava"

Anaïs Demoustier dans "La villa"

Sara Giraudeau dans "Petit paysan"

Adèle Haenel dans "120 battements par minute"

Mélanie Thierry dans "Au revoir là-haut"

Meilleur acteur dans un second rôle:

Niels Arestrup dans "Au revoir là-haut"

Laurent Lafitte dans "Au revoir là-haut"

Gilles Lellouche dans "Le sens de la fête"

Vincent Macaigne dans "Le sens de la fête"

Antoine Reinartz dans "120 battements par minute"

Meilleur espoir féminin:

Iris Bry dans "Les gardiennes"

Laetitia Dosch dans "Les jeunes femmes"

Eye Haidara dans "Le sens de la fête"

Camelia Jordana dans "Le Brio"

Garance Marillier dans "Grave"

Meilleur espoir masculin:

Benjamin Lavernhe dans "Le sens de la fête"

Finnegan Oldfield dans "Marvin ou la belle éducation"

Pablo Pauly dans "Patients"

Nahuel Perez Biscayart dans "120 battements par minute"

Arnaud Valois dans "120 battements par minute"

Meilleur film étranger:

"Le Caire confidentiel" de Tarik Saleh

"Dunkerque" de Christopher Nolan

"L'échange des princesses" de Marc Dugain

"Faute d'amour" d'Andreï Zviaguintsev

"La la Land" de Damien Chazelle

"Noces" de Stephan Streker

"The Square" de Ruben Ostlund