Cinéma

L’année 2017 aura été faste pour Charlotte Gainsbourg. A 46 ans, elle vient de sortir son nouvel album "Rest", tandis qu’elle est apparue à l’affiche de cinq films très différents, qui lui ont permis de démontrer l’ampleur d’une palette qu’on a longtemps sous-estimée.

Après "Les Fantômes d’Ismaël" d’Arnaud Desplechin en début d’année et "Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson il y a quelques semaines, on a le plaisir de la retrouver ce mercredi à l’affiche de "La Promesse de l’aube" d’Eric Barbier (*). Dans cette superbe adaptation du roman de Gary publié en 1960, elle campe la mère de Romain (incarné par Pierre Niney). Une mère possessive et directrice qui a transformé son fils, petit émigré polonais, en l’un des plus grands écrivains français du XXe siècle.