Cinéma Avec onze films en seize ans, depuis "17 fois Cécile Cassard" en 2002, Christophe Honoré s’est bâti une solide place dans le cinéma français. Avec "Plaire, aimer et courir vite", révélé en avant-première au Festival international du film de Bruxelles (Briff), avant sa sortie en Belgique ce 27 juin, le réalisateur des "Chansons d’amour" livre une touchante évocation de sa jeunesse, à travers la relation sentimentale qui se noue entre Arthur ( "comme Rimbaud"), un jeune Rennais (Vincent Lacoste), et un écrivain parisien, Jacques (Pierre Deladonchamps), diagnostiqué séropositif. (...)