Cinéma

Howard Hawks

Par Noël Simsolo, petite bibliothèque des cahiers du cinéma (350 pp., 12 €).

Ce n'est pas une simple réédition de l'ouvrage que Noël Simsolo a consacré voici une vingtaine d'années au réalisateur de "Rio Bravo" (voir rubrique dvd). En effet, l'avènement du dvd et la biographie de Todd McCarthy ont permis au critique d'enrichir ce premier travail sur ce cinéaste idolâtré par la Nouvelle Vague. Pourtant, il faut y regarder à deux fois avant d'y voir un auteur. Passant en revue toute la filmo, Simsolo s'emploie avec talent à démontrer combien l'auteur est paradoxal. Ainsi, il ne signe que des films de genre, mais pousse celui-ci à bout, en brise les limites à chaque fois.

Autre singularité, il ne se projette pas dans ses personnages, et pour cause, ceux-ci souffrent tous d'une invalidité, physique et psychologique, alors que Hawks, grand sportif, se voulait un modèle d'équilibre et de bonne santé. Autre ligne de force de l'oeuvre du metteur en scène de "La captive aux yeux clairs", son point de vue sur le passé qui apparaît chez lui sous forme d'une répétition. Celle-ci permet au héros d'exercer son influence sur la situation qu'il ne pouvait que subir la première fois. (F. Ds)