Cinéma

Alice (Taglioni) est pharmacienne, Parisienne et rêveuse. Préférant prescrire à ses clients le dvd d’un film des Marx Brothers plutôt que des antidépresseurs Fille de bonne famille, très belle, elle est pourtant toujours à la recherche du grand amour. Pas celui que sa sœur (Marina Delterme) ou son père (Michel Aumont) tentent de lui mettre entre les bras. Non. Ce dont elle rêve, c’est d’une histoire romantique et intello, façon Woody Allen et Diane Keaton dans "Manhattan". D’ailleurs, elle connaît son petit Woody illustré sur le bout des doigts. Et quand elle a un coup de blues ou une question existentielle à trancher sur la vie, l’amour ou la mort, c’est au cinéaste new-yorkais qu’elle s’adresse. Ou plutôt au poster géant qui trône dans sa chambre. Victor (Patrick Bruel) est tout l’inverse : les pieds sur terre, poseur de systèmes d’alarmes et pas cinéphile pour un sou. Et pourtant

Le scénario est cousu de fil blanc. C’est celui d’une petite comédie romantique, tout ce qu’il y a de plus classique. Pourtant, il se dégage un vrai charme de ce premier long métrage de Sophie Lellouche, 13 ans après son court "Dieu, que la nature est bien faite !" avec Gad Elmaleh. Son film ne verse en effet pas dans la facilité, assumant les clichés et les passages obligés du genre avec légèreté, tout en y ajoutant une dose de loufoquerie bienvenue. Tandis qu’elle compose un couple plutôt attachant entre la jolie Alice et le beau Patriiiick

Mais de cette réussite, Sophie Lellouche n’est pas seule responsable. Car son film est en partie écrit par Woody himself. En effet, quand l’héroïne s’adresse à lui, il répond de sa voix inimitable au gré des répliques de ses films. Un jeu de ping-pong ludique qui fonctionne à merveille, permettant à "Paris-Manhattan" de se démarquer des comédies romantiques à la française habituelles. Un hommage assumé au cinéma de Woody Allen donc, mais entièrement tourné à Paris. Et adoubé par le maître qui vient même faire une petite apparition.

Bref, rien d’exceptionnel mais un joli premier film d’une jeune réalisatrice plutôt douée pour la comédie. A suivre

Scénario & réalisation : Sophie Lellouche. Avec Alice Taglioni, Patrick Bruel, Michel Aumont, Marine Delterme, Woody Allen 1 h 17.