Cinéma

Dans « Damascus », la réalisatrice bruxelloise Myrna Nabhan s’est mise à l’écoute des habitants de la capitale syrienne. Ceux-ci donnent une leçon de survie et de l’espoir.