Cinéma

Deux ans après "La La Land", la magie Damien Chazelle a de nouveau opéré, mercredi soir sur le Lido de Venise. Le prodige hollywoodien a offert à la 75e Mostra de Venise une ouverture en fanfare avec "First Man", ébouriffante évocation de la trajectoire de Neil Armstrong, de 1961, alors qu’il n’est encore qu’un jeune pilote d’essai pour la Nasa, jusqu’au 20 juillet 1969, quand il devient le premier homme à fouler le sol lunaire et prononce sa phrase immortelle : "C’est un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité."