Dans la fleur de Laâge

ABONNÉSFernand Denis à Paris Publié le - Mis à jour le

Cinéma

En quelques films, elle a impressionné l’écran tant en palefrenière passionnée dans "Jappeloup", qu’en perverse narcissique dans "Respire". Aujourd’hui, Anne Fontaine lui offre son premier rôle d’adulte dans "Les Innocentes". Celui d’une authentique jeune doctoresse de la Croix-Rouge, qui en 1945, en Pologne, fut appelée à l’aide par une jeune religieuse pour soigner ses sœurs enceintes après avoir été violées par des soldats russes.

Un petit endroit de défi

"Anne Fontaine m’a offert mon premier rôle de jeune femme", reconnaît Lou de Laâge dans un sourire radieux. L’œil est vif, le cheveu court, la voix timbrée, le geste expressif, elle respire la passion et la simplicité. "Chaque rôle doit me faire grandir. Il doit avoir un petit endroit de défi, d’inconnu, qui le rend excitant. Jusqu’à présent, j’avais surtout joué des adolescentes, des jeunes filles. Mon personnage a 25 ans, comme moi, mais avoir 25 ans en 1945 en Pologne, ce n’est pas la même maturité, la même conscience des choses."

Cet entretien est à découvrir dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros).