Cinéma Après "Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?" Philippe de Chauveron reprend un peu moins les mêmes…

Qu’est-ce qu’on a fait au réfugié ? Il a trouvé un petit boulot qui rapporte. Il se met dans la file devant l’office des étrangers et quand il est proche de l’entrée il revend son ticket au candidat le plus impatient et offrant. Ca rapporte pas loin du 5 € de l’heure. Il, c’est qui ? Pour la police, c’est Karzaoui, un Afghan qui a agressé une petite vieille et est bon pour le billet retour chez les Talibans. Il a beau expliquer que ce sont des papiers volés, qu’il n’est pas Kaboul mais Kabyle, le duo de policiers des frontières en a d’autant moins à cirer que c’est le dernier voyage pour l’un des deux.

On peut rire de tout, Charles Chaplin et Roberto Benigni l’ont prouvé. Mais à condition d’être drôle.

Le réalisateur millionnaire de "Qu’est qu’on a fait au bon dieu ?" empoigne un autre sujet de société : les réfugiés. Un sujet de comédie ? Aucun n’est tabou. Mais faire rire avec des gens qui fuient la misère, la guerre, qui ont risqué leurs vies sur des bateaux pourris, qui vivent dans des conditions précaires et dont le futur est un tunnel sans lumière; faut se lever tôt pour être drôle dans ce pareilles conditions. Philippe de Chauveron préfère se coucher tard et bricoler une petite comédie avec beaucoup de clichés et sa bande de potes du "Bon dieu", les plus jeunes essentiellement. Victime d’une avarie, l’avion pour Kaboul est contraint de se poser à Malte. Notre prisonnier est prêt à tout pour s’évader, ses gardiens prêts à tout pour faire la fête.

Ary Abittan, Medi Sadoun et Cyril Lecomte en font souvent beaucoup trop pour être marrant. C’est qu’ils ont lu le scénario et c’est pas du Billy Wilder, il faut mouiller son maillot si on veut tirer quelques éclats de rire de cette comédie franchouillarde platement filmée.

La seule chose vraiment drôle est aussi involontaire qu’imaginaire. Medi Sadoun qui incarne l’Algérien afghanais n’est pas sans rappeler physiquement Theo Francken, le secrétaire d’État aux Migrations. Un cadre N-VA qui se retrouverait sans papiers à Lampedusa, traité comme un demandeur d’asile; voila un sujet de comédie. En attendant que le VAF se lance dans la production...


© IPM
 Réalisation, scénario : Philippe de Chauveron. Avec Ary Abittan, Medi Sadoun, Cyril Lecomte… 1h30