Cinéma Chaque semaine, jusqu’à la fin de l’année, il y aura un film en provenance de la Croisette. "Star Wars 8", "Detroit", "Coco", "Au revoir là-haut", "Le sens de la fête", quelques-uns des films très attendus. Schoenaerts par-ci, Schoenaerts par-là, Matthias est à l’écran depuis 25 ans.

Cannes impose son rythme

Plus que jamais, le festival de Cannes va marquer les prochains mois dans les salles. On peut même dire, qu’il a sonné la rentrée, le 23 août dernier avec la sortie du "coup de cœur" et du grand prix du jury : 120 battements par minute. Dès lors, il va imposer son tempo, un film cannois par semaine, parfois davantage.

Mercredi prochain, ce sera Barbara, un biopic de Mathieu Amalric sur la chanteuse incarnée par Jeanne Balibar. Mais aussi Otez-moi d’un doute, une comédie emmenée par François Damiens et Cécile de France qui a réjoui la Quinzaine. Le 13, ce sera Les Proies, le remake d’un film de Don Siegel avec Clint Eastwood, abordé d’un point de vue féminin par Sofia Coppola. Le 27, on verra Faute d’amour (Loveless) d’Andrej Zvyagintsev. Le nouveau film du réalisateur de "Leviathan" offre une leçon de mise en scène tout en se rapprochant du grand public. Toujours le 27, Un beau soleil intérieur de Claire Denis, qui ouvrait la Quinzaine des réalisateurs, est en quelque sorte un solo de Juliette Binoche. Haneke proposera son Happy End - façon de parler -, le 11 octobre. Alors que le 18, Robert Pattinson joue au mauvais garçon dans Good Times des frères Safdie.

...