Cinéma Entretiens

La vision de "Sammy 2 - L’Aventure continue" ne laisse aucun doute : le studio bruxellois nWave vient de franchir une étape considérable dans son évolution artistique.

L’une des explications résident dans le choix de Ben Stassen, fondateur du studio, actionnaire principal, et jusqu’ici à la fois producteur et réalisateur des deux premiers longs métrages ("Fly me to the Moon" et "L’extraordinaire aventure de Samy"), de se faire épauler d’un coréalisateur, Vincent Kesteloot. "La plus grande difficulté pour moi a toujours été de porter à la fois les trois casquettes de producteur, d’actionnaire principal et de réalisateur. J’en arrivai à des positions schizophréniques, où je devais me taper sur la tête pour ne pas dépenser plus d’argent, ce qui m’amenait à faire des sacrifices en termes de qualité", précise Ben Stassen. "Dans le premier "Samy", nous avons ainsi fait des choix artistiques délibérés. Nous avons travaillé de façon minimaliste. Par exemple, il n’y a jamais plus de deux ou trois personnages en plus de Samy dans chaque scène."

Une autre raison qui a amené Ben Stassen à ouvrir le poste de réalisation à d’autres que lui est l’évolution stratégique de nWave. Depuis sa création, en 1994, nWave est devenu le leader mondial sur le marché des films en Imax-3D et à effets physiques ("rides" diffusés dans les parcs d’attractions, notamment). Le studio s’est ensuite distingué avec "Fly me to the Moon" (2008), premier film d’animation en images de synthèse belge et premier film de la nouvelle vague 3D, conçu spécifiquement pour une vision en relief. Le studio a attiré l’attention de Studio Canal qui, après avoir distribué "Le voyage extraordinaire de Samy", a intégré le capital de la société et conclu un contrat portant sur plusieurs films. Conséquence : nWave va désormais livrer un long métrage d’animation par an. C’est une bonne nouvelle pour l’équipe de quelque 130 animateurs et techniciens, qui est assurée de travailler en continu sur des films ambitieux. "Dans le cadre de cette association, nous sommes sur un plan de distribution d’un film par an. Le temps de production étant en moyenne de deux ans, cela signifie concrètement que nous avons désormais deux films en cours de production en parallèle : pendant que nous en terminons un, la production du suivant démarre. Nous devons donc avoir des réalisateurs distincts pour suivre ces projets. Notre prochain film, "The Enchanted House", est déjà en cours de production. Il sera coréalisé par Jérémie Degruson. Vincent Kesteloot, pour sa part, travaille déjà sur ce qui sera notre cinquième long métrage, "Robinson Crusoé"", nous explique encore Ben Stassen, dans une pièce où est précisément affiché le storyboard de "The Enchanted House".

Si nWave s’est fait un nom dans le cinéma Imax, son avenir repose maintenant essentiellement sur les longs métrages d’animation grand public. "Nous conservons notre catalogue Imax qui continue à se vendre très bien à l’international. Mais nous refusons désormais les commandes extérieures. Nous préférons travailler sur nos propres créations. Ce qui ne veut pas dire que nous ne ferons plus de films Imax ou pour parcs d’attractions. Nous venons d’ailleurs d’en faire deux liés au deuxième "Sammy" : j’en ai réalisé un pour les circuits des musées et des parcs scientifiques, et Vincent a conçu un "ride" pour le circuit des parcs d’attractions."