Cinéma

L'Académie des Oscars est-elle en mal de reconnaissance ? Elle vient en tout cas de de prendre plusieurs mesures pour rehausser son audimat. Au menu : un prix du "film populaire" et des soirées plus courtes.

Trop long et élitiste la cérémonie des Oscars ? C'est en tout cas le constat posé par l'Académie qui l'organise. Aujourd'hui, l'heure est à la prise de conscience pour reprendre les choses en main. D'où les décisions que l'Académie vient de mettre en application pour la prochaine édition. "Le changement arrive aux Oscars", a-t-elle ainsi tweeté ce mercredi.


Une cure de jouvence

La durée de chaque émission sera donc raccourcie. À l'heure du zapping, des éditions d'environ quatre heures, c'était beaucoup pour le téléspectateur. En 2002, cela avait même duré 4h20. L'Académie vise désormais "une retransmission de trois heures, plus accessible globalement", comme elle l'a indiqué dans une lettre transmise à l'AFP. Pour supprimer un quart du temps d'antenne, elle a sorti de son sac plusieurs astuces. Exemple : certaines catégories seront récompensées durant les pages publicitaires. Ces moments seront condensés en un petit récapitulatif en fin d'émission. Les courts métrages seront probablement concernés par ce tour de passe-passe. Mais aucune catégorie ne devrait être supprimée.

Par contre, la soirée devrait être agrémentée d'un nouveau prix. Pour l'instant, il est intitulé "réalisation remarquable pour un film populaire". Est-ce que cela veut dire que les Transformers ou les héros de Marvel vont décrocher la prestigieuse statuette en or ? C'est encore difficile à dire. Les critères d'éligibilité ne sont pas encore clairement posés. Mais il est en tout cas question de mettre à l'honneur un film apprécié du grand public.

Enfin, la cérémonie sera organisée plus tôt dans l'année. Pour l'instant, elle se place plutôt tardivement dans la saison des récompenses, étant devancée par les Golden Globes de près de deux mois. Dès 2020, la fête sera organisée début février et non plus environ trois semaines plus tard.

Des décisions controversées

L'Académie ne manque pas de se vanter de ses initiatives. Mais cela ne se fait pas sans créer des mécontents. Notamment parmi les critiques de cinéma comme Manohla Dargis du "New York Times". Elle critique des changements "stupides, insultants et pathétiquement désespérés".

La décision de l'Académie n'est pourtant pas une surprise. Les audiences n'en finissaient plus de baisser. Le cru 2018 a été le plus mauvais de l'histoire des Oscars en n'attirant que 18% des ménages. Environ moitié moins de téléspectateurs qu'il y a quatre ans.