Cinéma

L'actrice belge Emilie Dequenne présidera la quatrième cérémonie des Magritte du Cinéma le samedi 1er février, ont indiqué jeudi les organisateurs lors d'une conférence de presse. "Emilie est une étoile... Charismatique, vulnérable, instinctive et sensible, elle incarne une génération d'exception du cinéma belge", ont-il résumé. Parmi les vingt prix qui seront décernés durant la soirée, le Magritte du Meilleur film compte cinq nommés: "Au nom du fils" (Vincent Lannoo), "Ernest et Célestine" (Stéphane Aubier, Vincent Patar et Benjamin Renner), "Kinshasa Kids" (Marc-Henri Wajnberg), "Le monde nous appartient" (Stephan Streker) et "Tango libre" (Frédéric Fonteyne).

Du côté des meilleurs acteurs et actrices, l'on retrouve les noms de François Damiens, Jan Hammenecker, Sam Louwyck et Benoît Poelvoorde ainsi que Lubna Azabal, Pauline Etienne, Déborah François et Astrid Whettnall.

Pas moins de 67 productions (sorties en salle en Belgique entre le 16 octobre 2012 et le 16 octobre 2013), dont 17 films majoritairement belges et 23 coproductions minoritaires, concourront pour remporter les vingt récompenses. Un Magritte d'honneur sera également remis à une "personnalité de renom" dont l'identité n'a toutefois pas encore été révélée par les organisateurs.

Cette année, le Magritte du 1er film, qui a pour objectif de "mettre en lumière les cinéastes de demain", sera remis lors de la cérémonie, et non lors du festival de Cannes comme c'était le cas l'an dernier pour le long-métrage "Dead Man Talking" de Patrick Ridremont. Sept films sont en lice pour remporter le trophée: "A Pelada" (Damien Chemin), "BXL-USA" (Gaëtan Bevernaege), "Hors les murs" (David Lambert), "Je suis supporter du Standard" (Riton Liebman), "Le sac de farine" (Kadija Leclère), "Twa Timoun" (Jonas d'Adesky) et "Une chanson pour ma mère" (Joël Franka). Le public a l'occasion de voter pour élire l'œuvre de son choix via le site officiel des Magritte (www.lesmagritteducinema.com) jusqu'au 15 janvier.

"Cette édition est marquée par la diversité et le renouvellement. Ce sera une belle compétition. Je ne dirais pas que le meilleur gagne, parce qu'on est tous les meilleurs", a conclu Patrick Quinet, co-président de l'académie André Belvaux, qui vient de franchir la barre des 750 membres professionnels du cinéma belge. Ce sont ces derniers qui éliront les "talents les plus emblématiques" de l'année écoulée par le biais d'une procédure de vote en deux tours.

"La cérémonie des Magritte du Cinéma est devenue une évidence dans le paysage cinématographique. C'est une marque connue et reconnue. C'est une occasion de mettre en lumière l'extrême qualité et la vivacité de nos productions. Trente-quatre films ont été récompensés en trois ans", a souligné pour sa part Frédéric Delcor, secrétaire général de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La cérémonie, qui sera à nouveau présentée par l'acteur belge Fabrizio Rongione, sera retransmise en clair et en direct sur BeTV à partir de 20h00.