Cinéma

Extraordinaire métier que celui de critique de cinéma! Aahh, que de fantasmes assouvis: mater des starlettes qui vous parlent rimmel; échanger des vues avec des comédiens planqués derrière deux 33 tours en guise de lunettes noires; visionner, sans manger sans boire, trois films par jour durant tout un festival

Restent quelques plaisirs basiques, peu avouables et finalement avoués. Tels ceux de voir, savoir, entendre l'un ou l'autre petit truc jamais raconté. Parce qu'il ne regarde personne? Certainement! Parce qu'il s'avère carrément faux? Encore plus courant! De bas ragots, alors? Oui oui, du moins quand on travaille dans un titre bien comme il faut. Chez certains, on parlera de scoop, forcément sensationnel. De ceux qui pourraient même changer la face du monde!

Le dernier en date, d'une fiabilité avoisinant les zéros, date de quelques jours à peine. C'était lors d'une interview comme on les aime, avec un réalisateur bonimenteur totalement allumé, friand du n'importe quoi cinématographique à tendance provocatrice.

Alors qu'il était à Bruxelles pour disserter sur sa dernière oeuvre - une joyeuse variation seins, sang, perforation, décapitation - , le voilà qui se met à discourir sur les mérites de son chef d'État à lui, élu récemment. Et le bonhomme, subitement, d'expliquer sa seule et unique rencontre avec l'honorable personnage, ami des gaz à effet de serre et des chaises électriques.

Étudiants dans la même université de la côte Est de leur beau pays, ils auraient paraît-il frayé ensemble - au propre - à l'occasion d'une nuit endiablée n'ayant attiré que des individus de leur sexe venus y faire la même chose! Une anecdote qui ne nous regarde pas, vie privée oblige, mais que nous rapportons fidèlement avec toute l'hypocrisie qu'elle mérite. À savoir pour donner un alléchant exemple de subversion auquel s'adonne quotidiennement notre étonnant réalisateur...

Alors, info, intox? Nous, franchement, on s'en bat l'oeil de cette péripétie. Mais dans un certain pays où les bureaux sont réputés ovales, et au vu de l'expérience acquise à ce sujet, 'sûr que la nuit supposée d'amour de ce chef d'État pourrait faire grand bruit.

Le voilà, le vieux fantasme du journaliste: une petit interview et hop, un grand effet de serre!

© La Libre Belgique 2001