Cinéma

L'actrice française Florence Darel affirme jeudi au quotidien Le Parisien qu'elle aussi, à deux reprises, a repoussé les avances insistantes du producteur hollywoodien Harvey Weinstein, au coeur d'un gigantesque scandale de harcèlement et d'agressions sexuelles.

Elle est la quatrième actrice française à dénoncer le comportement de M. Weinstein, après Emma de Caunes, Judith Godrèche et Léa Seydoux.

L'actrice, qui a notamment joué dans des films d'Eric Rohmer, Claude Berri et Jacques Rivette dans les années 1990, a relaté une rencontre en 1995.

"Il s'est mis à me dire qu'il me trouvait très attirante et qu'il voulait avoir des relations avec moi. Je lui ai dit que j'étais très amoureuse de mon compagnon ", rapporte Florence Darel.

" Il m'a répondu que ça ne le gênait pas du tout et m'a proposé d'être sa maîtresse quelques jours par an. Comme ça, on pourrait travailler ensemble. En gros, si tu veux continuer en Amérique, passe par moi ", poursuit la comédienne, qui ajoute avoir alors répondu au producteur "je suis désolée, il faut que je parte ".

Harvey Weinstein, 65 ans, est accusé d'avoir harcelé sexuellement de jeunes actrices, mannequins et employées depuis les années 1990.

Trois femmes l'ont accusé de viol, la star italienne Asia Argento, l'actrice Lucia Evans et une autre femme restée anonyme. Par un porte-parole, Weinstein a affirmé que toutes les relations sexuelles étaient consenties.


Florence Darel sur le plateau de Yann Barthès

Invitée sur le plateau de l'émission Quotidien ce jeudi, Florence Darel a fustigé certaines idées reçues sur les femmes dans nos sociétés contemporaines. "C'est comme si nous étions des tentatrices et que ce qu'il nous arrivait était bien fait pour nous. C'est absolument immonde. Vous m'avez invité, je bénéficie d'un coup de projecteur, donc j'ai la chance de pouvoir dire ce qu'il se passe. Mais cela est vrai pour tous les milieux, pas seulement dans le cinéma. Il y a une omerta monstrueuse sur ce sujet. Pourquoi personne ne dit rien ? Pourquoi les gens continuent à se taire ? C'est insupportable. Ça ne bouge pas ! Depuis des siècles, les religions décrivent les femmes comme celles par qui le péché est arrivé. Qu'est-ce que c'est que ça ? Quand est-ce que les hommes vont devenir adultes et considérer que les femmes ne sont pas un trophée, un butin que l'on ramasse quand on a le pouvoir ?"