Cinéma

En septembre dernier, le jury de la Mostra de Venise, présidé par Annette Bening, a un peu snobé "La Villa", film sans doute jugé mineur. Robert Guédiguian touche pourtant ici à l’essence même de son cinéma, à une forme de simplicité biblique. Un lieu, des acteurs, une histoire simple. Et l’émotion peut surgir, tout comme le commentaire politique, dans un film porté par une émouvante nostalgie…

Dans le film, Meylan dit, en se souvenant du restaurant du père qu’il a repris : "Moi, je veux que ce soit bon et pas cher." N’est-ce pas votre conception du cinéma ?