Cinéma

Tout juste sorti de prison pour avoir tabassé un SDF dans la rue avec d’autres jeunes, Kevin est accueilli chez sa tante. Pour l’aider à se réinsérer, son oncle lui propose un contrat d’apprenti-plombier dans son entreprise. Ses journées, le gamin les passe seul dans sa chambre ou aux côtés de son cousin Sammy, de sa petite amie Lina et de son copain John. Toute cette jeunesse de bonne famille flamande fume des joints, flirte gentiment, joue à Fifa sur la PS4, traîne sur le parking de Delhaize… Pour Sammy, l’ennui est tel qu’il publie sur sa page Facebook qu’il aimerait "tuer quelqu’un pour se sentir vivre". Tandis que John, lui, ne supporte plus sa mère abusive…

Le scénario de son nouveau film, la jeune cinéaste flamande Fien Troch le signe avec son compagnon Nico Leunen, monteur de ses films mais aussi de Felix Van Groningen sur "The Broken Circle Breakdown" et "La merditude des choses". Et l’on sent que le film a été entièrement pensé en fonction du montage, autour d’une structure narrative forte, qui propose l’autopsie du malaise d’une génération qui se sent incomprise.

Tourné en 4/3 (ce qui renforce le sentiment d’oppression intérieure des personnages) mais faisant aussi appel aux vidéos verticales des téléphones portables des ados, "Home" juxtapose des instants volés de la vie de ses jeunes protagonistes pour décrire le vide existentiel qui menace cette génération nouvelle. Une génération partagée entre l’ennui, l’absence d’idéaux mais aussi la peur de l’avenir, toujours sous pression de parents incapables de laisser ces jeunes imaginer leur vie, faire leurs propres choix. Et ce dans chacun des modèles familiaux qui nous sont présentés, tous plus ou moins dysfonctionnels.

Pour nous faire pénétrer dans la tête de ses personnages, campés par d’excellents jeunes comédiens flamands, Troch opte pour une mise en scène sur le vif. Mais malgré le côté caméra à l’épaule et l’aspect très brut de l’image, la cinéaste ne verse jamais dans le cliché du "cinéma social". "Home" est en effet un film profond, empreint de lyrisme et de poésie, bercé par une excellente bande originale atmosphérique signée Johnny Jewel.

Si "Home" s’inspire d’un fait divers réel, ce n’est pas tant celui-ci qui intéresse Fien Troch, qui l’utilise pour creuser le thème qui est le sien depuis "Een ander zijn geluk" en 2005 : la difficulté de communication entre générations, entre parents et enfants. Et jamais elle n’était parvenue à trouver la correspondance parfaite entre le thème, l’intrigue et la forme pour nous la raconter… Cette fois, la réussite est totale !


Réalisation : Fien Troch. Scénario : Fien Troch Nico Leunen. Photographie : Frank van den Eeden. Musique : Johnny Jewel. Avec Sebastian Van Dun, Loïc Bellemans, Mistral Guidotti, Lena Suijkerbuijk, Karlijn Sileghem, Els Dottermans, Jan Hammenecker, Jeroen Perceval… 1 h 47.