Cinéma

Tout le monde connaît Jacqueline Pierreux à l’intérieur du cinéma belge. Celui-ci lui doit vraiment beaucoup. Durant les années 70-80, elle a construit, en quelque sorte, les fondations qui ont permis à notre 7e art de se développer dès le début des années 90, pour devenir ce vivier de réalisateurs, d’acteurs, de techniciens, une véritable petite industrie qui bon an, mal an, produit une bonne quinzaine de longs métrages et accueille de nombreux tournages étrangers.

Cinematek rend actuellement hommage à Jacqueline Pierreux en consacrant jusque fin février une rétrospective des films qu’elle a produits. Le 15 janvier, elle sera présente et s’entretiendra avec les spectateurs à l’occasion de son duo, un double programme comportant une de ses productions majeures, en l’occurrence, "Le maître de musique", ce film charnière dans l’histoire du cinéma belge. L’autre film, "Mr Smith au Sénat" de Frank Capra, représente son idéal de cinéma à la fois social, optimiste et populaire.

Un article à lire en intégralité dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4,83€ par mois).