Cinéma Selon l'acteur français, le président aurait un côté OSS 117, l'espion que Jean Dujardin a incarné par deux fois au grand écran.

Alors qu'il réalise actuellement la promotion de son dernier film I Feel Good, qui sort aujourd'hui dans les salles, Jean Dujardin s'est entretenu à la Télévision suisse romande (RTS).

Une interview au cours de laquelle l'acteur de 46 ans a réagi sur les détournements qui tournent sur les réseaux sociaux, mettant en parallèle son personnage d'OSS 117 et Emmanuel Macron.

"Il y a parfois des phrases de jeunes vieux qui glissent et qui sonnent mal" regrette Jean Dujardin, argumentant par l'exemple. "'Si tu veux t'acheter un costard, commence par travailler', c'est des répliques que j'aurais pu avoir dans OSS." Référence à cette réponse que le ministre Macron avait donné à un militant sur le recours au 49-3 en mai 2016.

Des punchlines qui, selon l'acteur, font qu'Emmanuel Macron "se 'chiraquise' dans sa popularité parce qu'on commence à l'aimer pour des choses qui sont parfois un peu caricaturales".

De l'empathie pour le président

"Je m'en amuse, mais je compatis aussi" ajoute l'acteur. "C'est quand même une grosse tartine d'être président, je n'aimerais pas du tout ça."

Car au-delà de ce comparatif, l'homme de cinéma a évoqué un "jeune président qui apprend" et un homme "charmant". "Il a eu la bonne idée, il a été le premier qui incarnerait l'idée de casser ce vieux clivage gauche-droite."

© REPORTERS