Cinéma Joaquin Phoenix est à l’affiche de "Don’t worry he won’t get far on foot". Pour Gus Van Sant, il incarne magistralement John Callahan, un caricaturiste handicapé et alcoolique. A 43 ans, l’acteur est à un tournant de sa carrière et porte un autre regard sur son métier. Entretien.


En conférence de presse à Berlin, la star a joué les grincheux, ne répondant que de façon évasive aux questions. Deux heures plus tard, contre toute attente, c’est un Joaquin Phoenix chaleureux qui accueille la petite poignée de journalistes autour de la table. "Comment ça va les gars? Comment se passe votre festival jusqu’ici ? Vous voulez quelque chose à boire ?" interroge-t-il avec un grand sourire.

Qu’est-ce qui vous a attiré chez John Callahan ?

C’était très intéressant de plonger dans le livre de John, car c’est un formidable écrivain et il est très honnête vis-à-vis de lui-même. (...)