Cinéma

Vous qui avez toujours tout voulu savoir sur le cinéma indien (1 000 films par an, 1,3 milliard de spectateurs), sans oser le demander, ce coffret 3 DVD est pour vous. Et commencez par la vision des trois heures du documentaire où Hubert Niogret démontre qu’il ne se réduit pas à Bollywood. Rien de commun, par exemple, entre le cinéma hindou, au Nord, et celui, tamoul, du Sud. Place au film, ensuite, pour juger sur pièce. Inédit en salles en Belgique, "Jodhaa Akbar", de Ashutosh Gowariker (un des cinéastes les plus doués de sa génération), est une œuvre monumentale par son ampleur épique, historique ou artistique. Le "New York Times" évoque le cinéma de Cecil B. DeMille ou "Titanic" de Cameron. Nos confrères de "Positif", qui consacraient un dossier à Bollywood dans leur édition de mars, citent "Intolérance" de Griffith. Il y a de tout cela dans ce récit historico-légendaire où le conquérant moghol et musulman Jalaluddin Muhammad Akbar devient un monarque éclairé en épousant la princesse rajpoute hindoue Jodhaa. Durant près de 3h30, nous voilà plongés dans l’Hindoustan du XVIe siècle. Stratégie, alliance politique, romance se mêlent dans un feu d’artifice qui n’a rien à envier aux plus grandes superproductions hollywoodiennes. Un régal. (A.Lo.) (Bodega Films)