Cinéma Rowan Atkinson reprend du service dans une parodie à l’ancienne, bien pitchée.

His name is English, Johnny English. Et tous les dix ans environ, il reprend du service.

C’est qu’à la veille du G12, les services secrets britanniques sont victimes d’un hacker, lequel est parvenu à révéler l’identité de tous les agents du renseignement au service de sa gracieuse Majesté.

Du moins, ceux de l’ère informatique. Il faut donc retourner au temps du papier et des dossiers suspendus dans des chemises en carton pour trouver des agents non identifiés. Rangé des classeurs depuis un bon moment, Johnny English se voit ainsi rappelé au 10 Downing Street pour reprendre du service de toute urgence. Et de préférence avec ses méthodes old school, histoire de piéger l’ennemi digital par surprise.


On n’attendait pas grand-chose de cette troisième aventure parodique de James Bond, emmenée par Mister Bean, Rowan Atkinson. Si ce n’est une comédie un peu poussive, un peu vieillotte. Mais voilà, ce formidable pitch rend pertinent le retour d’un agent secret à l’ancienne sans portable, ni GPS mais avec un stock de bons vieux gadgets et une espionne russe à tomber. De fait, c’est la meilleure stratégie pour se faire oublier des radars. Mais pas tous les radars, car quand on roule pied au plancher dans une Aston Martin rouge - même vintage -, sur les routes de France, on ne passe pas inaperçu. Ce savoureux choc des époques inspire les scénaristes et conduit le réalisateur à se payer la tête de la réalité virtuelle au cours d’une séquence irrésistible.

Le film lui-même est old school. On a pris le temps de fignoler le scénario d’une part et de l’autre, on s’appuie sur les qualités des acteurs plutôt que celles des effets spéciaux. Rowan Atkinson est d’une efficacité comique britannique toujours redoutable. Et en Première ministre aussi arrogante qu’incompétente, Emma Thompson savoure l’opportunité de se payer la tête de Theresa May. On ne boude pas son plaisir, n’est-il pas !

Réalisation : David Kerr. Scénario : William Davies, Robert Wade d’après les personnages créés par Neal Purvis. Avec Rowan Atkinson, Emma Thompson, Olga Kurylenko… 1h29

© IPM