Cinéma

Un commentaire de Hubert Heyrendt

"Les deux visions de presse prévues le 14 et le 23 mai ont été annulées. Nouvelle vision de presse le mardi 5 juin à 20 h à Kinepolis." C’est par ce courriel de Sony que "La Libre" a été informée qu’elle ne serait pas en mesure de vous proposer en "Libre Culture" une critique de "Jurassic World : Fallen Kingdom", suite très attendue par les fans du nouvel épisode de la saga "Jurassic Park", relancée avec succès avec "Jurassic World" en 2015, qui avait accumulé 1,67 milliard de dollars de recettes.

Car soyons honnêtes, une projection à 20 h, la veille de la sortie d’un film, ce n’est pas une "vision de presse", c’est une avant-première. Cela ne nous permet pas de donner à lire un compte rendu du film dans les pages du supplément (imprimées le mardi après-midi). C’est évidemment valable pour tous les quotidiens, sans même parler des hebdomadaires…

Sony n’a donné aucune raison à l’annulation de ses deux visions de presse, pourtant déjà inscrites à l’agenda. Le piratage ne peut en être une. Aujourd’hui en effet, lors des projections des grosses machines hollywoodiennes, les journalistes sont priés de laisser leur téléphone portable à l’entrée. La peur que ne fuitent des échos négatifs du film sur les réseaux sociaux avant la sortie officielle ne peut être avancée non plus, car la pratique de l’embargo à signer sous peine de ne pas assister à une vision de presse est de plus en plus courante.

Reste la seule possibilité, que le distributeur empêche tout simplement la presse de faire son travail et de donner, en temps utile, son avis sur un film dont on pressent qu’il va se faire assassiner. Il est vrai que le "Jurassic World" de Colin Trevorrow avait été accueilli froidement par la critique en 2015 (une "daube de la semaine" pour "La Libre"). Cette censure préventive est de plus en plus répandue, certains distributeurs préférant régulièrement ne plus du tout passer pas la case vision de presse, n’offrant la possibilité de voir certains films qu’aux journalistes s’étant engagés à réaliser les interviews. Ce fut par exemple le cas pour "Supercondriaque" de Dany Boon l’année dernière.

A l’heure d’Internet, ce procédé est pourtant stérile… Pour connaître l’avis de "La Libre" sur "Jurassic World : Fallen Kingdom", il vous suffit de vous connecter ce mercredi matin sur Lalibre.be...