Cinéma

En salle dès ce mercredi 15 novembre, ce film à (très) gros budget réunit Batman, Superman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et The Flash. Bref, que du beau monde pour ceux qui aiment les justiciers aux super-pouvoirs.

Mais même les super-héros ne sont pas à l'abri de quelques imprévus. En effet, un drame a émaillé le tournage du film : la fille du réalisateur du film, Zach Snyder, s'est suicidée. Bien évidemment très touché par cette catastrophe, il a préféré quitter le navire. C'est donc le scénariste Joss Whedon qui l'a remplacé pour finaliser la post-production. Il en résulte que le tournage a dû être prolongé de deux mois. Malheureusement, certains acteurs avaient accepté d'autres projets durant cette période. C'est le cas de l'acteur Henry Cavill qui incarne Superman.

Durant l'été 2017, Henry Cavill était déjà engagé aux côtés de Tom Cruise dans "Mission Impossible 6" alors qu'il devait dans le même temps participer à quelques scènes supplémentaires de "Justice League". Problème : dans "Mission Impossible", son personnage devait absolument porter la moustache tandis que Superman se devait d'être imberbe. Que faire dès lors? Raser cette moustache ou ne pas la raser? La "Paramount", société de production derrière "Mission Impossible", a catégoriquement refusé que son acteur se rase la moustache pour tourner dans un film d'une société concurrente. Les producteurs de "Justice League", n'ont donc eu d'autres choix que de retirer artificiellement les poils gênants d'Henry Cavill sur toutes les scènes nouvellement tournées.

Selon le Huffington Post qui partage l'anecdote enlever des éléments en post-production coûte extrêmement cher. Les chiffres les plus optimistes annoncés par les experts parlent de 7.000 euros la minute. Un coût réel pour la production qui n'a pas souhaité communiquer de montant précis. 

© afp