Cinéma

Nouvelle tendance qui n’aura bientôt plus de secret pour les Belges, l’Indomanie sera mise en exergue au festival Europalia. L’une des deux expositions phares au Bozar sera effectivement consacrée à ce phénomène et montrera comment, de Rembrandt aux Beatles, l’Inde a toujours influencé nos cultures. Obsession, fascination et maladie sympathique, l’Indomanie s’est développée à partir de Vasco de Gama et, plus tard, avec le colonialisme anglais. Au-delà des clichés, elle a donné naissance à des réinterprétations de miniatures mogholes par Rembrandt ainsi qu’à la "Krishna pop" des Beatles. Et vient d’inspirer 1000 clichés postés sur "www.facebook.com/Europalia" pour le concours Indomaniacs. (L.B.)