Cinéma

Le long métrage belge "Robinson Crusoé" a fait l’ouverture du Cartoon Movie, forum européen de la production de films d’animation, qui s’est tenu à Lyon du 2 au 4 mars. Ce film en images de synthèse et en relief 3D, signé Vincent Kesteloot et produit par le studio bruxellois nWave, confirme cette réalité méconnue : la Belgique est le deuxième pays européen à produire le plus de films d’animation (37 longs métrages entre 2010 et 2014), derrière la France (66).

Même si 85 % de ces œuvres sont des coproductions dites minoritaires, c’est-à-dire majoritairement financées à l’étranger et dont les principaux postes artistiques sont occupés par des non-Belges, la Belgique n’en est pas moins devenue en un peu moins de vingt ans un acteur incontournable du cinéma d’animation européen.

Et la place de nWave en ouverture de l’événement n’est pas usurpée : parmi les dix films d’animation européens ayant réalisé le plus d’entrées sur le continent ces cinq dernières années, trois sont des productions de ce studio bruxellois spécialisé dans les images de synthèse et la stéréoscopie : les deux "Sammy" et "La Maison hantée", qui ont totalisé 20,5 millions d’entrées.

Cet article est à découvrir en intégralité dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).