Cinéma

Ben Stassen et nWave ne sont pas les seuls à nourrir des projets de longs métrages d'animation en Belgique. Après les expériences de Belvision dans les années 60 et 70 («Astérix le Gaulois», «Tintin et le Temple du Soleil», «La flûte à six schtroumpfs»...), plus personne n'osait y croire. Mais depuis une quinzaine d'années, la seconde vague se préparait: révolution et démocratisation technologique, une génération très créative d'animateurs, participation à des projets étrangers («Les Triplettes de Belleville, «Kirikou et la sorcière»)... Avec la mise en place du tax shelter et l'arrivée de partenaires étrangers, les choses s'accélèrent.

Révélés avec leurs «Pic Pic et André Shoow», Stéphane Aubier et Vincent Patar vont adapter leur fameuse série «Panique au Village» au grand écran. Ils ont obtenu une aide de la Communauté française pour l'écriture de leur premier long métrage, en compagnie de leurs producteurs Guillaume Malandrin et Vincent Tavier (La Parti Production). Ces derniers coproduisent également «Nuages», un long métrage en images de synthèse du Français Jérôme Boulbès. Au rang des coproductions, on sait que le producteur wallon Olivier Rausin (Climax Films) est partie prenante au projet «Max & Co» des Suisses Samuel et Frédéric Guillaume. Ce film devrait se faire avec des personnages en pâte à modeler et bénéficier de l'expérience de Guionne Leroy, animatrice belge ayant oeuvré sur «Toy Story» et «Chicken Run», entre autres. Côté flamand, deux projets sont également en phase de préproduction, l'un en images de synthèse, l'autre en animation traditionnelle. Leurs responsables restent discrets, mais on sait que les deux se feront avec des partenaires d'outre-Manche. Les tournages devraient débuter dans les prochains mois. (A.Lo.)

© La Libre Belgique 2005