Cinéma

Sur le site de Ground Zero à New York, on peut voir l’étrange statue d’un soldat contemporain menant la charge à cheval. L’œuvre évoque un fait d’armes qui s’est déroulé en Afghanistan peu après les attentats du 11 septembre, lors de la première contre-attaque US, la reconquête d’une ville contrôlée par Al-Qaïda.

Douze hommes étaient chargés de gagner la confiance d’un chef de guerre local pour mener - ensemble - l’assaut contre les talibans. Cette opération fut marquée par une bataille épique au cours de laquelle ces militaires, équipés de l’armement technologique dernier cri, ont chargé leurs ennemis à cheval comme au temps des Tuniques bleues. La charge de brigade lourde, en somme.

Décors spectaculaires, bataille de légende, expérience humaine singulière; un sacré film battait au cœur de cette statue. "12 strong" n’est pas ce long métrage, c’est juste une fantaisie patriotique produite par Jerry Bruckheimer. Soit un show pyrotechnique emmené par le beau Chris Hemsworth en capitaine américain qui parle russe avec l’accent de Saint-Pétersbourg, identifie chaque problème, trouve une solution en deux secondes, et slalome entre les tirs grâce à son fusil à 1000 balles - on ne parle pas de son prix mais de sa capacité à tirer mille fois sans recharger.

"12 Strong" c’est un boys band en tournée en Afghanistan. Leurs bimbos les attendent à la maison pendant qu’ils balancent des bombes aux ennemis et des sucettes aux amis. C’est aussi un film bien utile pour convaincre le citoyen américain de l’importance d’augmenter le budget militaire. Il peut voir ici combien le binôme cheval - B52 a permis de remporter la guerre en Afghanistan.

© ipm

 Réalisation : Nicolai Fuglsig. Avec C. Hemsworth, Michael Shannon… 2h10.