Cinéma Mais on préfère la chanson de NTM à la comédie lourde d’Anne Le Ny...

Cela fait des années qu’ils attendaient ça ! Cette fois, ça y est : toute la famille est réunie à l’église avec des fleurs pour célébrer la bonne nouvelle... On enterre la tante Bertille (Anémone) ! Charlotte (Margot Bancilhon), Paul (Yannick Landrein), Nicolas (Baptiste Lecaplain) et leur mère (Miou-Miou) vont enfin hériter de l’immense fortune de la famille dont ils sont les seuls héritiers. Bertille n’a jamais eu d’enfant, tandis que leur père, en rébellion contre sa famille depuis mai 68, a disparu dans la jungle colombienne pour faire la révolution avec le sous-commandant Marcos. Seulement voilà, deux semaines avant de passer l’arme à gauche, la vieille a préféré déshériter ces enfants de révolutionnaire au profit d’une cousine éloignée, Eloïse (Julia Piaton), autrefois souffre-douleur de la fratrie. Jeune veuve, celle-ci est décidée, à sa manière, de leur faire profiter de cet héritage en finançant leurs projets de vie…

Comédienne de théâtre et de cinéma respectée, Anne Le Ny est passée à la réalisation en 2007 avec le délicat "Ceux qui restent", qui contait la rencontre, dans les couloirs de l’hôpital où leurs compagnons respectifs étaient soignés pour un cancer, entre Vincent Lindon et Emmanuelle Devos. Dans son cinquième long métrage, elle revient aux thèmes de l’héritage et de l’engagement politique qu’elle avait déjà traités dans "Cornouaille" et "Les invités de mon père". Sauf qu’elle opte ici très clairement pour la comédie. Et la comédie franchement lourde, tirant des ficelles un peu grosses et dégainant des quiproquos faciles.

Il y a un petit côté "La vie est un long fleuve tranquille" dans cette confrontation familiale entre une bourgeoise et des gauchistes désargentés. Mais la finesse en moins. Dommage car les comédiens sont plutôt attachants, tandis que l’étude du rapport à l’argent et de la façon dont il corrompt les gens et les convictions était un joli thème…


© IPM
Scénario & réalisation : Anne Le Ny. Photographie : Laurent Dailland. Musique : Eric Neveux. Montage : Véronique Lange. Avec Julia Piaton, Baptiste Lecaplain, Margot Bancilhon, Yannick Landrein, Alice Belaïdi, Miou-Miou, Anémone… 1 h 30.