Cinéma

Le réalisateur belge Benoît Lamy, auteur notamment du film à succès "Home sweet home" (1972), est décédé mardi à son domicile de Braine-l'Alleud à l'âge de 62 ans, rapportent mercredi plusieurs médias.

Né à Arlon en 1945 et diplômé de l'IAD, stagiaire de Pasolini sur "Oedipe roi" en 1968, il obtient un succès populaire avec la comédie "Home sweet home", qui narre la révolte de pensionnaires d'une maison de repos bruxelloise. Le film a reçu au total 14 prix internationaux, dont le meilleur film à Montréal, le prix spécial du jury à Moscou ou celui du meilleur réalisateur à Budapest.

Auteur également de "Jambon d'Ardenne" (1977) et de "La vie est belle" (1987) ou plus récemment de "Combat de fauves" (1997), avec Ute Lemper et Richard Bohringer, Benoît Lamy avait également permis de développer des films comme "Hors la vie", "Un été à La Goulette" ou "Gros Coeurs". Il avait encore dans ses cartons un projet de film sur l'épopée de l'explorateur Stanley au Congo et sur "l'entarteur" Noël Godin, son ami, qu'il suivait depuis plusieurs années caméra au poing.

Le trailer de Home sweet home