Cinéma Voyage animé à l’intérieur du service messagerie d’un smartphone

Hier, l’aventure était au coin de la rue, maintenant elle est au creux de la main. Dans le smartphone. On n’image pas la vie à l’intérieur de cette boîte ultra-plate.

Avez-vous déjà pensé à celle des Emojis, ces émoticônes qui viennent préciser une pensée, exprimer une émotion ! C’est parfois le problème, on ne sait pas toujours très bien laquelle. Et pour l’Emoji, c’est le contraire, être limité à une seule expression n’est pas une perspective très stimulante.

C’est en tout cas ce que ressent Gene, le fils de M. et Mme Bof, qui bugge à l’idée d’un avenir bof. C’est ainsi qu’Addie reçoit un émoji zarbi (difficile à interpréter), envoyé par Alex, qui la kiffe mais est trop timide pour le lui avouer.

Y arrivera-t-il avant de la réinitialisation de son portable qui condamnerait l’émoji bof - celui qui a changé le regard d’Addie -, à la disparition définitive ?

Tony Leondis, Eric Siegel et Mike White ont dû en passer du temps, le nez sur l’iPhone avant d’apercevoir un monde au-delà de l’écran Retina.

Soit Textopolis dirigé avec un sourire de Joker par Mme Smiley. A côté, Mme Tatcher est presque sympathique. Comment Bof va-t-il sauver sa… peau ? Avec l’aide de "Tope-là" et de "Rebelle", il va devoir franchir le pare-feu, dévaler des rivières de flux musicaux de Spotify, résister aux spams, affronter un logiciel malveillant, défier Candy Crush, traverser le cloud, s’évader de la corbeille, slalomer entre les applications, etc.

Pour le coup, l’aventure n’est pas si bof et le film moins pénible à regarder que "Les As de la jungle" (ci en dessous de tout) ou "Moi, moche et méchant". Pixar aurait sans doute pousser l’idée plus loin que celle du GSM transformé en terrain de jeux du public cible. L’âge où l’on reçoit son premier smarphone ?


© IPM
Réalisation : Tony Leondis. Scénario : Tony Leondis, Eric Siegel, Mike White… 1 h 27.