Cinéma La Cinémathèque française lève le voile sur le plus méconnu des cinéastes cultes.

Dans sa galerie des donateurs du 4e étage, la Cinémathèque française de Paris consacre jusqu’à la fin juillet une jolie petite exposition à Henri-Georges Clouzot intitulée "Le Mystère Clouzot" (en référence à son formidable documentaire sur Picasso au travail dans son atelier). Elle aurait pu choisir le même titre pour sa grande exposition coproduite avec Bozar à Bruxelles qui, au dernier étage, revient sur "Les Neuf Vies de Chris Marker". En clin d’œil à l’amour des chats du cinéaste français mort en 2012 à l’âge de 91 ans. Car qui est vraiment Chris Marker ? Ce grand nom du cinéma dont on ne connaît quasiment rien - ni son vrai nom, ni son visage -, au-delà du fait que Terry Gilliam s’est inspiré de son film mythique "La Jetée" pour en faire un remake hollywoodien en 1996, "L’Armée des 12 singes" avec Brad Pitt.

Détentrice des archives de Chris Marker depuis 2013, la Cinémathèque propose de plonger de façon chronologique et très pédagogique dans les méandres d’une œuvre polymorphe, où se mêlent cinéma, politique, expérimentation et qui a traversé toute la seconde moitié du XXe siècle.

Rupture avec son milieu

(...)