Cinéma Le Palais des Congrès à Namur accueille, du 9 au 12, un festival sur le handicap.

Du 9 au 12 novembre se déroulera au Palais des Congrès à Namur la quatrième édition de "The Extraordinary film festival". Un festival grand et tout public sur le thème du handicap comme il en existe désormais un peu partout dans le monde. Avec ses 4 650 spectateurs en 2015, le TEFF est aujourd’hui le troisième en importance.

C’est que la production est abondante, le handicap est un sujet très cinématographique. "Le Huitième jour", "My left Foot", "Rain Man" et autres "Intouchables" sont autant de films passionnants, de rôles à Oscars aussi.

Luc Boland, le directeur artistique et initiateur du festival, a visionné 330 films dont le sujet est le handicap. Il en a sélectionné 1 sur 8, soit 42 films (certains primés dans des films internationaux) qui seront tous projetés en avant-première en Belgique. Il y en a des courts, des longs, et dans tous les genres, des fictions (comédie, drame, action), des documentaires, de l’animation et même des films publicitaires. La séance "Pub et com" dans le style "Nuit des publivores" est l’une des séances les plus surprenantes du programme.

Cela va sans dire, les 44 séances sont "full accessibilité" au sens large. Ce n’est pas seulement une question de mobilité. Il y a également le sous-titrage indispensable pour les personnes sourdes et aussi l’audiodescription, tous les films sont audio-décrits.

Comme dans tout festival, il y a des prix et donc un jury, présidé par la comédienne Isabelle de Hertogh, inoubliable dans "Hasta la vista" et très émouvante dans "La Fille de Brest" d’Emmanuelle Bercot, sorti cet été.

"Casser la peur du handicap"

Le festival n’est pas une grand-messe entre personnes handicapées, il s’adresse au grand public. "L’idée est de faire sauter le blindage, de casser la peur du handicap, aime dire Luc Boland. On en aura toujours peur, car il nous pend au nez et on n’a pas envie de le voir. Mais quand on regarde les choses en face, ce sont des exemples colossaux de dépassement de soi."

Les vrais super-héros de notre temps seront donc sur l’écran du Palais des Congrès de Namur durant cinq jours. Ils seront aussi visibles, le 7 novembre, au cours de séances décentralisées à Bruxelles, Charleroi, Libramont, Liège et Mons.

Une opportunité à saisir de se confronter à des œuvres dont le spectateur sort souvent apaisé tant elles permettent de relativiser.


Rens. www.teff.be Facebook : https ://www.facebook.com/extraordinaryfestival