Cinéma

Il y a quelques jours, Benoît Jacquot était en Compétition de la 68e Berlinale, trois ans après y avoir présenté "Le journal d’une femme de chambre", et à nouveau avec l’adaptation d’un roman : "Eva" de James Hadley Chase. Mais pour une fois, ce n’est pas une femme, mais un homme qui est le narrateur. "Après avoir mis en scène beaucoup d’actrices dans mes films, ça m’intéresse de changer un peu de registre et peut-être de réputation. On ne sait jamais…", explique le cinéaste. Qui s’amuse de l’espoir qu’a eu Gaspard Ulliel d’être filmé "avec au moins la même attention que quand je filme mes actrices…"

Ceci dit, c’est clairement Isabelle Huppert qui attire le regard du spectateur et celui de Jacquot, qui filme l’actrice pour la sixième fois depuis leur premier film en 1981.