Cinéma

Le Musée du cinéma entame ce vendredi 11 mars, en parallèle de l’ouverture du 23e Festival du film fantastique de Bruxelles, une rétrospective consacrée à Karel Zeman (1910-1989). Celui que l’on a surnommé le Méliès tchèque fut influencé non seulement par le pionnier français mais aussi par l’œuvre de Jules Verne.

Ce réalisateur formé à l’école de la publicité, se fit une spécialité, dans les années 50 et 60, des films d’animation fantastiques où il combinait plusieurs techniques (collage, animation, marionnettes et même animation d’authentiques gravures, comme celles de Gustave Doré dans “Le Baron de Crac”). Son esthétique n’est d’ailleurs pas sans avoir influencé un Raoul Servais (“Taxandria”) ou un Terry Gilliam (pour ses animations pour les Monthy Python ou sur ses propres films).

L’essentiel des films programmé par la Cinémathèque royale s’inspirent de Jules Vernes, commémoration du centenaire de sa mort oblige. On pourra ainsi revoir ce samedi à 20h15 “Le dirigeable volé” (photo) d’après “Deux ans de vacances” où les acteurs évoluent dans des gravures animées extraites de l’ouvrage original. Dimanche à 20h15, petit parfum du « Monde perdu » de Conan Doyle dans « Le voyage dans les temps préhistoriques » avec ses poupées de dinosaures . “Le baron de Crac” (14/03 à 18h15) s’inspire encore des gravures de Doré et “Sur la comète” (15/03 à 18h15) adapte l’utopie de “Hector Servadac”.

Trois séances des courts métrages de Zeman (16/03 à 20h15, 18/03 à 18h15, 20/03 à 20h15) viendront compléter ce tour d’horizon magique par un maître du genre aujourd’hui oublié. Parallèlement à cette rétrospective, le Musée du Cinéma propose encore deux célèbres adaptation des œuvres de Vernes: “Le tour du monde en 80 jours” (24/03 à 20h30) et “20¬000 lieues sous les mers” (26/03 à 18h15). Quelques courts métrages de Méliès seront également projetés en guise d'avant programme des séances consacrées à Zeman.

Musée du cinéma, 9 Rue Baron Horta , 1000 Bruxelles . Réservations et infos: 02 507 83 70