Cinéma Acteur fétiche des Dardenne, le présentateur des Magritte du cinéma a plusieurs facettes. Comme son personnage dans "Une part d’ombre", thriller de son comparse Samuel Tilman. L’acteur s’interroge sur les images que nous projetons.

Les Magritte, que vous avez présentés pour la troisième fois cette année, représentent-ils beaucoup de travail ?

On ne s’en rend pas compte, mais c’est trois mois de préparation. Présenter ce genre de cérémonie regroupe plusieurs disciplines. C’est un show télévisuel, c’est du cabaret, c’est un travail d’écriture, c’est un one-shot, sans rodage, et c’est aussi du cinéma puisqu’il faut enregistrer des capsules. La conception de tout cela demande beaucoup de temps et d’énergie. C’est du temps plein.