Les vies devant soi

Fernand Denis Publié le - Mis à jour le

Cinéma

Nemo Nobody traverse un hall de gare. Un coin de sa tête est occupé en permanence par l’espoir de croiser Anna, son amour d’adolescence. Pour l’instant, il s’inquiète de ne pas voir la jeune clodo qu’il salue d’une pièce chaque matin, tapie dans son coin. Il regarde sous le carton. Morte. Il appelle les secours, observe les ambulanciers emmener le corps, reprend son chemin et croise Anna. Elle lui donne son téléphone que la pluie effacera.

"On a le hasard qu’on mérite", disait Kieslowski dans "Rouge". Il est capricieux le hasard. Il ne se laisse pas attraper comme cela. C’est un sacré papillon. D’un coup d’aile, il peut déclencher un cyclone à l’autre bout du monde. "Mr Nobody", c’est une chasse au hasard. Déjà, il en a fallu des jours et des lunes depuis la nuit des temps pour que cet enfant-là paraisse : Nemo Nobody. Il pensait avoir choisi les bons parents, vivre une enfance paisible, Butterfly Lane. Mais leur amour n’a pas tenu, et le voilà sur le quai de la gare de Chance (hasard en anglais) à devoir choisir entre papa qui restera là et maman qui montera dans le train. On dit communément qu’au moment de traverser le miroir, on revoit toute sa vie en un flash. Pour Nemo, c’est sur ce quai que le phénomène se produit. Lorsqu’il a lâché la main de son père et pas encore empoigné celle de sa mère, lorsqu’il court derrière son destin. Et variante intéressante, ce n’est pas un flash-back, mais un "flash-foward" qui défile en hyper-accéléré, ce n’est pas son passé, mais son futur, toutes les vies à vivre s’il reste avec son père et toutes les vies à vivre s’il part avec sa mère. C’est vertigineux.

On en connaît des films, de "Lacombe Lucien" à "Babel", qui montrent comment un élément change un destin, un pneu de vélo peut faire de Lacombe Lucien un collabo ou un résistant. Jaco Van Dormael pousse ce concept dans une autre dimension, plus vertigineuse, celle de l’univers. Si on y transpose, par exemple, le pneu de Lacombe Lucien, ce serait comme la distance de la Terre à la Lune, on peut s’en faire une idée. De la Terre au Soleil, aussi. Du Soleil aux autres étoiles de la Voie lactée, on commence à perdre pied, et quand on sort de la galaxie, c’est le vertige intersidéral, un précipice se mesurant en centaines d’années-lumière. Jaco donne ainsi des dimensions infinies à notre univers intérieur. D’où, peut-être, ce sentiment de vide qu’on éprouve parfois. Chacun de nous est un univers avec son big bang originel et son big crunch final.

Il n’y avait pas d’autres choix pour Jaco que de faire un film vertigineux. Après une entrée en matière futuriste, il se veut rassurant en se montrant très "Toto". Mr Sandman a remplacé Charles Trenet, mais on est en quartier connu, en atmosphère et en humour aussi, même en visages familiers.

C’est après que tout explose en d’infinies possibilités. Et Jaco d’éclater la narration en une mosaïque dont on ne perçoit jamais qu’un fragment. Mais ce n’est pas un puzzle à recomposer, car chaque vie, comme l’univers, est en expansion dans le temps et dans l’espace. D’ailleurs, la mise en scène se déploie en un double mouvement, vertical et horizontal, donnant une profondeur à chaque existence.

Compliqué ? Non. Complexe ? Oui. Et il fallait être Jaco Van Dormael pour relever le défi d’un film qui s’élargit au lieu de se rétrécir vers sa conclusion. C’est qu’il maîtrise, comme personne, le montage, l’ellipse, la transition, les associations d’idées. Ce sont autant de boosters qui arrachent le film à une narration traditionnelle, et propulsent le récit à toute vitesse dans de multiples directions. C’est vertigineux, mais Jaco fait vibrer tellement de cordes intimes qu’on ne s’y perd jamais. Il faut dire que Jared Leto ("Requiem for a Dream") est un guide fascinant et nuancé. Il est trop heureux de relever le défi d’incarner neuf Nemo à des âges différents tout au long de trois grands parcours amoureux : l’amour partagé, l’amour déséquilibré côté il et côté elle. Soit Diane Kruger, Sarah Polley et Linh-Dan Pham qui défendent chacune leur couleur du sentiment, alors que Christophe Beaucarne, le directeur photo, adopte un style pour chacune.

Avec ingéniosité, malice, humour et tension, Jaco interconnecte ces récits. Et tout ce qu’on peut regretter, c’est qu’il ne dispose pas de plus de temps pour donner encore davantage de chair aux vies de Nemo. Car si le temps réel de "Mr Nobody" est de 2h18, son temps perçu est infiniment plus court. Un film vertigineux.

Fernand Denis

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    "Un homme pressé", ou quand Fabrice Lucchini réapprend à vivre après un AVC

    Dans le rôle d’un patron victime d’un AVC, Fabrice Luchini se prend la langue dans les syllabes.

  2. 2
    Stan Lee, le père fondateur de Marvel est mort

    Le scénariste et éditeur américain Stan Lee, décédé lundi à 95 ans, a révolutionné le monde de la bande dessinée et la culture populaire en créant notamment pour la maison d'édition Marvel les personnages de Spider-Man, Hulk, des X-Men ou des Quatre Fantastiques.

  3. 3
    Hugh Jackman, Robert Downey Jr,... Voici les principales réactions au décès de Stan Lee

    Voici les principales réactions au décès du scénariste et éditeur américain Stan Lee, créateur de très nombreux personnages animés, notamment Spider-Man, Hulk, les X-Men ou Black Panther. - Hugh Jackman, qui a interprété au cinéma Wolverine, ...

  4. 4
    European Film Awards: l'acteur Victor Polster (Girl) est nominé dans la catégorie du meilleur acteur

    "Girl", le premier long métrage de Lukas Dhondt, figure parmi les cinq nominés dans la catégorie du meilleur film aux European Film Awards, a-t-il été annoncé samedi midi au festival du film européen de Séville (Espagne). L'acteur principal du film, ...

  5. 5
    Katherine MacGregor, l'acariâtre Mrs Olson de "La Petite maison dans la prairie", est décédée

    L'actrice américaine Katherine MacGregor qui jouait l'épicière acariâtre Harriet Oleson dans la série télévisée "La Petite Maison dans la prairie", est décédée à l'âge de 93 ans, ont rapporté les médias américains. L'actrice est décédée mardi à Los Angeles, selon son représentant Tony Sears cité par les médias.

cover-ci

Cover-PM