Cinéma

Réalisation : J.-M. Gaubert. Scénario : J.-M. Poiré, C. Clavier, John Hughes. Image : Ueli Steiger. Production : Patrice Ledoux. Avec Jean Reno, Christian Clavier, Christina Applegate 1h35.

Succès historique pardi du cinéma français, «Les Visiteurs» furent cependant incapables de percer les murailles de la forteresse américaine. Ce n'est point faute d'avoir guerroyé, avec des sous-titres d'abord, puis un doublage confié à Mel Brooks. Voici aujourd'hui le troisième assaut, une adaptation made in USA écrite avec John Hughes, l'homme des «Home alone» et autres «102 dalmatiens». Elle arrive sous le titre «Les visiteurs en Amérique» et en version française. Soit un problème de moins pour notre chevalier, qui passe du françois à l'anglois, puis à l'américain avec une aisance qui laisse coi.Godefroy de Montmirail est rebaptisé de Malfète et Jacquouille s'appelle désormais André le Pâté. Le politiquement correct est-il passé par là, entraînant la disparition de Jacquart, le descendant snob de la fripouille? Reste le politiquement crétin, un film navrant de bout en bout ne laissant au spectateur pour s'occuper que le jeu des 7 erreurs entre la version originale et l'hollywoodienne. La plus notable tient dans le virage de la comédie historique, voire de moeurs, vers la comédie romantique tendance cacaboudin chère à John Hughes.

Conclusion de la saga «Visiteurs», l'élément génial, c'était Valérie Lemercier.

© La Libre Belgique 2001