Cinéma

Françoise (Moana Ferré) est une belle femme. Sûre de ses atours, elle aime séduire. Elle vient ainsi de jeter son dévolu sur Jacques Mahieu (Fabrizio Rongione), avec qui elle vit une relation torride. Le hic, c’est qu’elle est mariée depuis trois ans avec le docteur Lepage (Pascal Greggory). Et ce que ne sait pas Jacques, c’est que le mari de sa maîtresse est justement le neurologue chargé de l’opérer. Au moment de l’anesthésier, alors qu’il l’a ficelé sur la table d’opération, le bon médecin lui révèle son identité. Et, au passage, qu’il n’y a jamais eu de tumeur du cerveau…

Perdu de vue depuis "Control X", coréalisé avec Thomas François en 2007, le Belge Bernard Declerck signe avec "Méprises" un polar psychologique qui détonne dans le cinéma belge. Adapté du roman "Côté Jardin", publié par le Français Alain Monnier en 2002, le film opte pour une ambiance froide et un regard distancié pour observer les ravages de la jalousie sur un homme fou de sa femme.

Le thème est intéressant, le film explorant le glissement de la jalousie vers la folie. On se demande d’ailleurs pourquoi le cinéaste désorganise à ce point la chronologie en nous donnant directement l’issue de la confrontation entre l’époux et l’amant… Le récit apparaît dès lors très désorganisé, tandis que l’alternance des points de vue sur l’histoire n’apporte finalement pas grand-chose, sinon de la confusion… Dommage car Declerck réussit à instiller un climat angoissant, à la frontière du fantastique.

La réalisation est assez sommaire mais le casting plutôt intéressant. Malheureusement, là encore, cela ne suffit pas à sauver le film. Si Pascal Greggory est très inquiétant dans le rôle de cet homme maladivement jaloux, Nicolas Vaude savoureux dans celui du compagnon de chambrée zinzin, Fabrizio Rongione est plutôt monocorde (le rôle veut cela). Tandis qu’on a du mal à croire que Moana Ferré puisse ainsi faire tourner les têtes. Découverte chez Lelouch en 1999 dans "La Belle Histoire", la Parisienne peine à dépasser le cliché de la femme fatale. La comédienne est certes belle et troublante, mais son jeu beaucoup trop apprêté pour la rendre véritablement crédible en mante religieuse…

Scénario & réalisation : Bernard Declercq (d’après "Côté Jardin" d’Alain Monnier). Photographie: C.L. Zvonock. Musique: Yves Gourmeur. Avec : Pascal Greggory, Moana Ferré, Fabrizio Rongione, Nicolas Vaude, Benjamin Ramon, Renaud Rutten… 1 h 31.

© IPM